Exiles

Date : 25 / Nov / 2018

Exiles

Institut Elie Wiesel, Paris (75)

Ophélie Gaillard

Avec Lurie Morar, Pierre Genisson et Bernard Cazauran

Pays de la liberté ouvert au monde, démocratie soucieuse des droits de l’homme, jeune nation en pleine expansion économique, les États-Unis attirent tout au long des XIXe et XXe siècles, des émigrants de toutes origines. Ils personnifient à tort ou à raison, une terre de rédemption pour les compositeurs invoqués par Ophélie Gaillard.

Après Alvorada, son violoncelle voyageur nous conduit sur les pas de Bloch, Korngold, Prokofiev, de Chava Alberstein et Giora Feidmann, nous chante leur exil, subi ou délibérément choisi, et nous fait vibrer au son d’une musique de film (Concerto de Korngold), d’une prière (From Jewish Life), d’un récit hébraïque (Schelomo), d’une berceuse, d’une danse de mariage… L’esprit de fête, la tendresse, le recueillement religieux, autant de facettes de la vie quotidienne et de la culture de plusieurs générations de migrants juifs contés par l’archet humaniste d’Ophélie Gaillard.

Suite Pour Violoncelle Seul – Intermezzo E Danza Finale Alvorada
  1. Suite Pour Violoncelle Seul – Intermezzo E Danza Finale Alvorada
  2. O Canto Do Ciscne Negro Alvorada
  3. Falla (De) – Siete Canciones Populares Españolas – Nana Alvorada
  4. Piazzola – Grand Tango – Tempo Di Tango Alvorada